Aller au contenu principal

Plateformes du CGFB

Sept plates-formes scientifiques et technologiques opérationnelles :


Ces plates-formes permettent de mutualiser des expertises et des équipements lourds. Chaque plate-forme couvre un domaine technologique et assure 3 types d’activités :

  • Prestation de services de haute technicité,
  • Formation (initiale et continue) et animation scientifique,
  • Développement méthodologique et/ou technologique.

Chaque plate-forme doit favoriser les activités de valorisation industrielle notamment autour des activités de développement technologique.


Les plates-formes respectent la charte des plates-formes de recherche en Sciences du Vivant qui a été définie au niveau national par les organismes de recherche dans le cadre du GIS Infrastructure en Biologie Santé et Agronomie (IBiSA) (http://www.ibisa.net). Toutes les plates-formes ont été labellisées plates-formes IBiSA et la plate-forme (Métabolome) a été reconnue « Plate-forme Stratégique » et les PF Bioinformatique et Génome-Transcriptome comme des « Plates-formes Régionales » pour l’INRA.


Chaque plate-forme est dirigée par un responsable qui s’appuie sur un conseil de gestion dans lequel sont représentées les équipes impliquées dans les activités de la plate-forme, les experts régionaux du domaine technologique, les principaux utilisateurs et les partenaires industriels. Les choix technologiques, la mise en place des nouveaux services et la politique tarifaire de chaque plate-forme sont discutés en conseil de gestion.

Chaque plate-forme dispose d’espaces de laboratoires et bureaux qui leur sont dédiés, localisés sur trois campus :

  • le site Carreire de l’Université Bordeaux,
  • le campus de Pessac - Talence,
  • le campus vert de l’INRA à Villenave d’Ornon et à Pierroton.

Au 1er janvier 2016, les plates-formes s’appuyaient sur un total d’environ 131 ingénieurs et techniciens, chercheurs et enseignants-chercheurs soit 91 ETP rattachés à différents établissements (cf. Annexe « Personnel ») répartis sur plus de 4000 m2 de laboratoires et bureaux.


Le dispositif est flexible et évolutif, il permet, en structurant de nouvelles plates-formes, l’intégration d’autres domaines technologiques.


Les prestations proposées par les plates-formes sont utilisées en routine par un grand nombre de laboratoires régionaux et par un nombre croissant de partenaires industriels. Les plates-formes sont également impliquées dans différents projets scientifiques nationaux et européens.